16 mars 2021

Le matin des loups


Samedi 26 décembre 2020, nous sommes à la chasse en équipe et je suis postée le long d'un ruisseau sous les arbres, surveillant les prés qui se trouvent en face de moi. Il est environ 9h du matin quand un animal sorti des sapins s'immobilise quelques minutes dans le petit pré au dessus de la route qui mène au village des " Mouches": un loup. Rejoint par un second, j'avais eu le temps de réaliser que j'étais en train de vivre un moment exceptionnel et qu'il fallait l'immortaliser au plus vite. J'ai deux armes: la carabine et le téléphone portable, je choisis le dernier !!!


 
Moment de cafouillage à l'instant où ils sont de plus en plus près de moi, pour traverser le ruisseau à une vingtaine de mètres sur ma gauche, je voulais les filmer mais par erreur de manipulation, je n'ai pris que mes pieds et le sol.

Malgré tout, j'ai la scène encore gravée dans ma mémoire et j'ai pu les observer alors que j'ai vraiment eu l'impression qu'il ne m'ont jamais repérée.

Photo de droite: les deux routes qu'ils ont traversées

Photo ci dessous: l'endroit d'où ils sont partis, certainement dérangés par un collègue allant se poster.



14 mars 2021

Des instants éphémères


 
Stalagmite de glace, cette sculpture naturelle ne doit son existence qu'à la température ambiante. Un jet d'eau fin sort du robinet de cette fontaine et avec le froid, une colonne de glace se forme, ajoutant ses écailles de plus en plus haut jusqu'à ce qu'une température positive vienne tout détruire.











Je rajoute, dans le même thème une série de photos anciennes façon " land art". Marchant dans un chemin qu'un peu d'eau traversait, j'avais trouvé tellement intéressants et différents ces dessins sans signature que je les avais capturés pour les regarder et rêver.









11 mars 2021

Les rencontres d'un jour

Que ce soit ce bec croisé des sapins, le gros bec casse-noyaux ou le bouvreuil pivoine, je n'ai eu la chance de ne les voir se poser qu'une fois près de la maison.

La sittelle torchepot et le pic épeiche ont dû trouver leur bonheur ailleurs.


Tout comme la mésange huppée et la mésange à tête noire.














 

10 mars 2021

" Chanter comme un pinson"


Chanter comme un pinson n'est pas une vaine expression, son chant est assez typique, des notes répétées en boucle qui commencent sur un ton aigu.

Cette année, son cousin , le pinson du Nord ne s'est pas trop montré, l'hiver a sans doute été assez doux pour qu'il reste plus au Nord que chez nous.



 

9 mars 2021

En passant le Col de Champlaurent, bec croisés des sapins et tarins des aulnes



En passant le col de Champlaurent, un gros sapin se trouve sur le bord de la route et là des becscroisés prenaient leur déjeuner. Soit sur les branches pour éplucher les pommes de pin et en extraire les graines soit au sol pour en récupérer les pignes et les déchets tombés.


Cet oiseau est reconnaissable par son allure: robuste, grosse tête et cou trapu, longues ailes, queue fourchue. Les mâles sont rouge, les femelles jaune verdâtre, les jeunes plutôt gris, sans compter les couleurs intermédiaires... Mais la grande particularité de l'espèce reste ce gros bec aux mandibules croisées.






Non loin du sapin, un vol de tarins des aulnes passaient des aulnes aux bouleaux pour se nourrir.